La grelinette rotative à roue avec brise motte

Que faut-il penser de la grelinette rotative à roue avec fonction de brise motte ? Détail du travail de l’émietteur et conséquence sur la terre et l’enherbement.

C’est en 2010, à ma connaissance, qu’est apparue la grelinette rotative. Depuis son invention par André Grelin en 1963, la grelinette a souvent été copiée. Il s’agit parfois de bien pâles copies et parfois des outils vraiment costaux destinés aux professionnels ou pour durer. Mais le principe de fonctionnement ne différait guerre d’un modèle à l’autre.

Nouvelle fonction brise motte/emietteur

C’est donc en 2010 qu’une entreprise russe invente des contre-dents qui permettent de briser les mottes. Cette société dépose un brevet le 18 octobre 2010 pour protéger cette nouvelle fonction du travail de la grelinette. Ce geste de ciseaux remonte la terre qui vient s’écraser sur les contre-dents horizontales. Cet emietteur par cisaillement de la terre à pour objectif de casser les morceaux de terre qui sont agglomérés.

Toujours en Russie dans les mêmes années, une autre entreprise met au point un autre modèle de grelinette rotative. Le nouveau brevet, concerne cette fois les contre-dents qui sont fixés en face. Par rapport au premier modèle de grelinette russe sur lequel l’attache est située sur l’axe de rotation des dents principales. Le cisaillement est donc meilleur et sans risque que les mottes ne s’échappent.

La grelinette rotative ou oscillante arrive en France à l’hiver 2014/2015

Toujours à la recherche d’efficacité pour améliorer le rendement d’une ferme sur une petite surface. Une grelinette rotative est testée à la ferme de Bec Hellouin en Normandie pour émietter la terre sur certaines planches de culture.

De là, nait à l’été 2015 la Campagnole. Vincent Legris de la Fabriculture commence la commercialisation d’une adaptation inspirée de ces outils russes.

Observation et avis à propos de la grelinette à roue rotative

Est-ce vraiment une grelinette améliorée ?

Le geste est similaire à l’utilisation de la grelinette classique : planter plus rotation. Mais il remonte plus la terre pour écraser les mottes sur les contre-dents situées à l’horizontale.

  • Le travail génère une terre homogène sur une plus grande profondeur. Ceci peut être utile pour les légumes racines.
  • Par contre, en cas d’horizons très différents, cela risque de mélanger des éléments qui ne travaillent pas de la même façon.
  • L’autre risque est de remonter les graines d’adventices du sol et d’augmenter le travail de désherbage.
  • Mais, le lit de semence est rapidement obtenu, sans avoir à passer un coup de croc pour casser les mottes. Un simple passage de râteau suffira ce qui est un gain de temps.
  • La spécificité de l’outil à roue le réserve à cette utilisation au contraire d’une grelinette classique qui sera plus polyvalente (trou de plantation d’arbre, trou de repiquage, etc).
  • L’utilisation avec un paillage aura pour effet de remonter de la terre au dessus de la litière ce qui entraînera plus d’enherbement et donc de travail de désherbage.
  • La complexité de l’outil entraîne un surcoût à l’achat. Beaucoup de maraîchers utilisent la grelinette classique pour son efficacité à décompacter en profondeur. Et ils utilisent en plus La Campagnole pour son effet émietteur.
  • Le volume de l’outil et surtout s’il faut les deux grelinettes nécessitera plus de place pour le rangement.

J’attends vos commentaires avec impatience pour échanger nos points de vue à propos de la grelinette à roue et dents rotatives, qualifiée parfois d’améliorée.

Une réflexion sur « La grelinette rotative à roue avec brise motte »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *