Grelinette, conseils pour l’achat, prix pas cher ou qualité

La grelinette, l’inventeur, les utilisations, des conseils pour l’achat.

Détail des bienfaits de la grelinette pour la fertilité des sols et la santé des jardiniers/maraîchers, voir des consommateurs… Conseils avant l’achat d’une grelinette. La grelinette de Mr Grelin a été beaucoup copiée, il existe de nombreux modèles, du pas cher à l’outil forgé de qualité.

Mais tout d’abord, pourquoi faut-il arrêter de bêcher son jardin ?

Bêcher, un mal pour la terre et le dos

Parfois ce n’est pas la tête, mais le dos qui commande au jardinier l’arrêt du travail de bêchage. C’est épuisant et contre-productif pour la fertilité du sol du potager.

Soulever une pelletée de terre et la remettre tête-bêche (1) dans le sillon demande un effort important. C’est soit du temps et de la force perdu ou soit de l’énergie et un investissement inutile si on utilise un motoculteur. Retourner les horizons du sol va enfouir la matière riche de surface et ses organismes les placent dans une zone qui contient beaucoup moins d’oxygène. Il va en découler la mort de la faune et des bactéries de surface, ainsi que la putréfaction de la matière organique.

Ce substrat inerte nécessitera des apports d’engrais pour obtenir une production. Les plantes qui vont y pousser dans ce substrat risquent d’être malades. Cela obligera le cultivateur à employer des produits phytosanitaires qui ne sont pas sans risque sur les organismes des consommateurs.

Mr André Grelin, l’inventeur de la grelinette

C’est en 1963, que Monsieur André Grelin à mis au point cet outil révolutionnaire. L’invention de Mr Grelin a été de doter une fourche-bêche de 2 manches pour gagner en force de travail et en ergonomie car cela permet de passer les manches derrière le corps. Cette force importante est mise à profit avec un nombre de dents qui peut être plus important. La largeur d’ameublissement varie selon le nombre de dents. Ce concepteur de génie pour le jardin a également doté son outil dès l’origine de dents courbés pour maximiser l’efficacité de l’outil.

Le brevet est enregistré en 1964 (2) sous le numéro FR1378114 en classification internationale dans la catégorie des besoins humains, agriculture, travail du sol, outils à main avec dents.

Un dépôt de marque a été tenté par la famille Grelin tardivement sur le nom « La grelinette »(3). Mais il n’a pu être retenu (4) car le nom de cet outil était déjà d’usage courant dans de nombreux ouvrages de jardinage. C’est presque un cas d’école dans le domaine du dépôt de marque.

Utilisations de cette bêche écologique, dîte grelinette

– Pour travail de la terre et le désherbage.

Le role du labour et du bêchage est de désherber et ameublir le terrain pour pouvoir ensuite y semer ou planter les cultures. Ce résultat est totalement satisfait par le passage de la grelinette et du râteau. Il est inutile et même contre-productif de travailler la terre en renversant les horizons du sol.

Le jardinier respecte donc ainsi sa terre. C’est l’un des principes fondamentaux de la Permaculture. Si vous n’est pas familier avec ce terme, et que vous souhaitez découvrir ce que écologie à de meilleur, je vous conseille vivement de partir à la découverte du petit livre Graines de Permaculture de Patrick Whitefield.

Le development de l’humus permettra d’avoir des plantes en bonne santé. D’où l’absence de maladie ce qui rend inutile les traitements phytosanitaires. Comme je vous le disais en introduction, les bienfaits de la grelinette sont aussi pour les consommateur des légumes qui y pousseront dans ce terrain respecté.

– Pour faire un trou de plantation d’arbre.

Il est difficile de creuser en profondeur la terre pour y planter un arbre. Avec la grelinette, on décompacte la terre noire sur un carré. On la met de côté à l’aide d’une pelle. On décompacte ensuite la terre jaune sur une deuxième hauteur de dents pour en faire un autre tas. L’outil peut encore servir casser le fond compact pour que les racines puissent s’y ancrer solidement.

– Pour déplacer un arbuste

L’outil possède un fort effet de levier grâce aux deux manches. Par conséquent, il sera facile de déloger un arbuste qui était à un mauvais endroit.

– autres utilisations possibles

    * Faire des trous de repiquage des poireaux par exemple.
    * Démonter une palette.

Je détaillerai aussi bientôt son utilisation par des maraîchers professionnels.

Intérêt pour le sol

La grelinette est un outil de jardinage qui permet de préparer la terre en aérant le sol sans le retourner à la différence du labour. L’air qui pénètre dans la terre permet la vie et le développement de tous les petits organismes et des champignons ce qui créé la fertilité des sols et le développement de l’humus.

Intérêt pour le dos du jardinier

Au contraire du bêchage classique qui casse le dos des jardiniers, la grelinette est maniée par les 2 bras de façon symétrique en restant le dos droit. En effet dans le cas du bêchage, l’utilisateur se baisse pour saisir le manche et soulever la pelletée. Le dos est courbe et son inclinaison est dans la zone de danger. Au contraire, la grelinette permet de garder le dos plat sans sortir de la zone de confort.

Quand l’utiliser cet outil de jardin

Dans le livre Jardiner sur sol vivant, Gilles Domenech nous démontre que le travail de la terre va engendrer une libération de l’azote. L’action de décompactage doit donc intervenir juste avant le semis ou la plantation au printemps. Pour la saison pour les engrais vert et cultures d’hiver, un passage léger sera également utile..
Dans certains cas, un passage léger à l’automne sera profitable par exemple pour faire des trous afin que l’eau en excès puisse y pénétrer.

C’est devenu tellement emblématique du jardinage au naturel que plusieurs associations ou fermes y font référence dans leur dénomination. Je citerais bien sûr Jean-Martin Fortier dont le livre Le Jardinier Maraîcher est une référence pour le maraîchage sur petite surface.

Achat d’une grelinette, où acheter et à quel prix

Il existe un nombre important de modèles sur le marché. Pour répondre à votre question, où acheter une grelinette, voici des éléments de choix.

– 3, 4, 5, 6, 7 dents ?

Je pense qu’il faut avoir en tête qu’il s’agit d’un investissement que l’on fait pour longtemps. Plusieurs personnes peuvent être amenés à l’utiliser. Les 6 et 7 dents sont a réserver pour un usage professionnel avec une technique régulière de culture en plate-bande.

–Bêche à 2 manches en bois ou poignées horizontales ?

L’intérêt des deux manches est de pouvoir passer l’angle de l’outil dernière le corps pour obtenir un angle de rotation important sans changer de posture.

Avec des poignées horizontales, l’utilisateur aura tendance à faire plus de pas en avant et arrière pour le même résultat. Mais certains préfèrent cette ergonomie.

–Dents droites ou courbes, arceau ?

La courbure des dents permet de s’appuyer sur la terre pour la soulever. Des dents plates décompacterons aussi le sol, mais il faudra plus de mouvements et d’efforts pour le même résultat.

Certains fabricants ajoutent un arceau pour décupler l’effet levier. Attention d’y aller avec douceur, car avec un tel outil, il est possible de retourner complètement la terre. Or, c’est précisément ce que l’on cherche à éviter. En effet les graines contenues dans le sol se retrouvent en surface et y germeront exposées à la lumière.

Notes :
1- Etymologiquement, l’expression était tête béchevet. C’est à dire mettre des planches en sens contraire pour avoir la même épaisseur.

3- http://www.lyon-entreprises.com/News/lyon-juridique/actus/marque,i64244.html

4- https://www.doctrine.fr/TGI/Paris/2014/INPIM20140459

Un certain nombre de jardiniers ne connaissent pas encore cet outil. Aussi partageons cette information sur Facebook, par mail pour la santé du sol et des jardiniers. Créons ainsi l’abondance et partageons la avec nos voisins, amis, famille, etc.

Allez tous au jardin ! Et comme le dit Pierre Rabhi : «Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte politique, c’est un acte de résistance».